ROULOTTE TANGO

 

Maxime intègre Roulotte Tango en 2006. Cet Orchestre de tango créé en 2002 par Julien BLONDEL, se produit en duo, quartet, quintet, sextet, octet, nonette et solo. La ligne artistique de Roulotte voyage de l’âge d’or du tango à Piazzolla, elle analyse tous les styles d’orchestre; ce qui ravit les danseurs de tango.

 

Roulotte Tango se produit en milongas, concerts et spectacles en France, Martinique, Italie, Belgique, Allemagne, Suisse, Turquie, Luxembourg, Espagne etc...

Il est le jeune orchestre qui monte.

 

Ce collectif comprends plusieurs projets, Maxime participe à bons nombres d'entre eux tels que: "Tipica Roulotte", "La Petite Roulotte", "Cinco Piazzolla" et "Centre III".

 

Roulotte Tango en collaboration avec la Compagnie Villanueva Tango sous la direction artistique de Jean-Ronald TANHAM, crée le spectacle « Tango Argentique ».

Ce spectacle est joué 2 années de suite au Festival d’Avignon (2008 et 2009), avec un taux d’audience record.

 

Roulotte Tango s’associe à Thomas COLLET (peintre et metteur en scène) pour créer les spectacles « Centre Deux » et « Centre Trois ».

 

Roulotte Tango4 albums à son actif:

 

El Siguiente 2015

Muneca Mecànica 2012

Cambio de Peso 2009

Lluvia de Etrellas 2007

 

Roulotte Tango participe au spectacle "Station Tango" avec les célèbres danseurs de Tango Argentin Claudia Codega & Esteban Moreno ainsi que Gisela Passi & Rodrigo Rufino.

 

Julien Blondel: Piano et direction                                                                                                                 

Felipe Nicholls: Contrebasse

Rémi Cortial: Guitare // Bandolim

Mehdi Al Tinaoui: Violon

Vera Markovic: Violon

Laura Nivou: Violon

Sarah Lecourt: Violon

Maxime Point: Bandonéon

Hervé Esquis: Bandonéon

Lysandre Donoso: Bandonéon

Guillaume Thiollière: Bandonéon // Accordéon

Aureliano Marin: Chant

Claire Perret: Production // Diffusion

Richard Cortial: Administration

 

 

 

SILBANDO

 

"Un peps incroyable et communicatif insufflant une ambiance festive dans la milonga où ils jouent, et où il est impossible de rester assis ! Sauf, sciemment, au pied de la scène pour s’imprégner de leur style et de leur entrain. ", La Salida n°77.
 
La Orquesta Silbando est née en 2010, de la rencontre de huit jeunes et talentueux musiciens de tango de diverses nationalités ayant pour projet commun de promouvoir et d’apporter une nouvelle identité au tango de l’âge d’or et des grands maîtres.
 
Silbando est reconnu pour son incroyable énergie. Le répertoire est remarquablement riche en contrastes : rythmiques entêtantes, formidables tutti orchestraux, nuances extrêmement fines et travaillées... et l’interprétation des musiciens est à la fois puissante, virtuose et raffinée. Le danseur est transporté, l’auditeur est comblé.
 
La qualité du répertoire et des arrangements est une des priorités de Silbando. Sous la plume de Chloë Pfeiffer, la pianiste et directrice de l’orchestre, chaque thème est soigneusement orchestré afin d'obtenir un résultat musical de grande qualité. Des grands classiques à de très belles pièces méconnues, l’ensemble du programme restitue un touchant témoignage de l’histoire du tango de l’âge d’or à nos jours.
 
Autre point fort de l’orchestre : son chanteur. Sebastián Rossi a une présence scénique rare, mêlant son magnifique timbre de baryton et son interprétation exceptionnelle à un jeu d’acteur à la fois drôle et attachant qui ne peut pas laisser indifférent. On passe du rire aux larmes, la buena onda est au rendez-vous !
 
Basé à Paris, Silbando voyage dans toute l’Europe et au-delà, animant festivals, concerts, bals, spectacles et évènements divers. On notera la tournée en Argentine en octobre 2014 qui fut un triomphe incontestable, où l’orchestre a été accueilli comme “l’un des meilleurs orchestres de tango actuel”.
 
La Orquesta Silbando vient de sortir son deuxième album "Manos Arriba".
Chloé Pfeiffer: Piano, direction et arrangements.
Lucas Eubel Frontini: Contrebasse
Mathias Naon: Violon
Aurélie Gallois: Violon
Anne Le Pape: Violon

Romain de Mesmay: Alto

Lysandre Donoso: Bandonéon

Carmela Delgado: Bandonéon

Maxime Point: Bandonéon

Sebastian Rossi: Chant

DUO La Vuelta

 

Un duo qui s’annonce intimiste et chaleureux…

 

L’idée de former un duo guitare/bandonéon germe en 2011 à la suite de la rencontre des deux musiciens dans l’orchestre de bal Roulotte Tango.

 

Par la suite, les deux artistes ont commencé à explorer les possibilités du duo avec le Tango grâce aux arrangements de grands maîtres, comme les célèbres duos Leopoldo Federico & Roberto Grela, Julio Pane & Juanjo Dominguez et Rodolfo Mederos & Nicolas « el Colacho » Brizuela; et ainsi s’éloigner du bal pour une musique de concert.

 

La polyvalence des musiciens a permis aussi l’adjonction au répertoire d’une musique voisine : la musique brésilienne avec les styles de Rio (Choro, Samba) mais aussi du Nordeste (Forro, Frevo). C’est là où la nervosité et la mélancolie du bandonéon laisse sa place à la vivacité et la malice de l’accordéon.

 

De leur expérience en spectacle avec des danseurs, Maxime et Rémi sont des musiciens avec une intense conscience scénique.

 

Le Duo La Vuelta a déjà de nombreux concerts à son actif depuis sa création : Brussels Tango Festival, Tarbes en Tango, Fête de la musique à St-Etienne, etc...

 

Maxime Point: Bandonéon // Accordéon

Rémi Cortial: Guitare / Bandolim

CUARTETO ENTRE DOS

 

Le tango a passé le siècle d'existence, et chaque jour, du sang neuf révolutionne le genre donnant des preuves irréfutables de la vigueur et de l’amour qu’il génère. Nous appuyant sur les conseils, anecdotes et connaissances que des « tangueros » expérimentés ont partagées avec nous, nous nous rapprochons de ce que fût le tango dans sa grande époque, et que seul la transmission orale et populaire nous permet de comprendre et d'apprécier.
 
Comme à ses origines, les musiciens du "Cuarteto  Entre Dos", interprètent un tango plein de dynamisme et de vitalité destiné aux bals / milongas, influencé par l'héritage culturel de chaque interprète (français, espagnol et sud-américain) qui, en apparences antagonistes, sont connectés et alimentés par le romantisme de notre époque et par chacune de leur origines.
 
Chloë Pfeiffer: Piano
Felipe Nicholls: Contrebasse
Oriol Martínez Codinachs: Guitares
Maxime Point: Bandonéon

Gran Típica Paris

 

La Gran Típica Paris dirigée par Roger HELOU réunit chaque printemps à Paris des musiciens professionnels de tango venant d'Europe. Ils se réunissent durant quelques jours et travaillent sur un répertoire spécifique des grands maîtres de l'histoire du tango tels que Carlos Di Sarli, Juan d'Arienzo, Osvaldo Pugliese, Horacio Salgán, Astor Piazzolla et Anibal Troilo. Cet orchestre, composé de deux grands pupitres de violons et de bandonéons dégage une énergie et une puissance incroyable!!!

LA CAPELLA FORENSIS

CHANSONS POPULAIRES ET ROMANTIQUES

 

Ce concert, qui puise son inspiration dans les sources populaires du premier XIXsiècle, tente de ressusciter d'une soirée musicale dans un salon romantique.

Refusant le rationalisme des Lumières, considéré comme classique et froid, le romantisme, dés ses origines à la fin du XVIIIème siècle, se nourrit du fantasme d'un ressourcement, dans trois exotismes: l'exotisme chronologique, le géographique et le social.

 

Le romantisme cherche ainsi ses sources d'inspiration, soit dans le passé, de préférence médiéval, chevaleresque et troubadour; soit dans l'ailleurs, avec une nette préférence, afin de tourner le dos à l'antiquité classique, pour les brumes du nord, saxonnes ou britanniques; enfin dans l'idéalisation du peuple et des folklores populaires.

 

C'est aussi l'époque du développement de la pratique amateure dans les salons bourgeois; ainsi fleurissent à cette époque nombre de romances, ballades, chansons aux accents populaires et sentimentaux, chantées par de pâles jeunes filles accompagnées au piano, à la harpe ou à la guitare.

 

Beethoven s'intéresse déjà à ce répertoire. Il arrange et publie plusieurs recueils de chansons populaires anglaises, irlandaises, écossaises et galloises, pour une ou plusieurs voix, violon, violoncelle et piano.

 

Par leur simplicité et leur naturel entièrement réinventés, les Lieders de Schubert, eux, parviennent à sublimer leur inspiration populaire; ils constituent ainsi un des sommets de cette première veine romantique.

 

Les compositeurs de la première génération romantique continuent d'être fascinés par ce répertoire. Les mélodies de Berlioz portent la marque de ce goût pour l'ailleurs, pour l'hier ou pour l'autre, multipliant les références au passé, à l'exotisme oriental, allemand ou anglais, et au répertoire populaire.

 

Enfin, c'est aussi l'époque du plus grand développement de cet autre vecteur de la chanson populaire: le chansonnier Pierre-Jean de Béranger fut le plus grand de ceux-ci. Il puisa son inspiration autant dans la satire politique que dans cette jeune veine romantique qui submergeait Paris en cette première moitié du XIXème siècle.

Notre programme est constitué de chansons, ballades, romances, à une ou plusieurs voix, tirées de ces quatre répertoires (Folksongs de Beethoven, Lieders de Schubert, Mélodies de Berlioz, Chansons de Béranger).

 

L'accompagnement instrumental est confié à un violon, un violoncelle, une guitare et un accordéon: la pratique de salon au début du XIXème siècle, art de l'interprétation et de l'arrangement, permet une grande liberté d'instrumentation. Nous avons privilégiés des instruments qui, à l'image du répertoire choisi, s'inscrivent à la frontière entre inspiration populaire et culture savante.

 

François Bernard: Direction et arrangements

Fabrice Maitre: Voix

Guillaume Paire: Voix

Magali Pérol - Dumora: Voix

Louis - Jean Perreau: Violon

Pernette Boutte: Violoncelle

Sylvaine Dumas: Guitare

Maxime Point: Accordéon

 

 

 

beranger

un chansonnier au siècle de Napoléon et de Louis-Philippe

 

Après l'épopée napoléonienne, alors qu'un Musset annonce l'avènement d'une génération romantique marquée par le spleen (« alors s'assit sur un monde en ruines une jeunesse soucieuse »), dans un nouvel univers artistique pétri d'idéal et de désillusion, d'enthousiasme et de mélancolie, de platonisme et de sensualité, d'amour et de mort, d'autres artistes, plus proches des réalités quotidiennes, prennent la parole : les chansonniers.

 

Poètes et musiciens, troubadours du XIXème siècle, leur idéal artistique semble voler moins haut que celui de la brûlante nouvelle génération romantique. Proches du peuple, en particulier du peuple des villes, les chansonniers chantent ses souffrances, ses espoirs, ses ridicules et ses beautés. Leurs chansons ne sont pas de celles qui mènent à l'Institut, et ils s'en moquent : ils ont la clé des Caveaux où l'on chante et l'on boit en bonne compagnie.

 

Béranger, qui chante le peuple et ses rêves, qui observe avec clairvoyance le ballet de ses contemporains, est sans conteste le roi des chansonniers de la première moitié du XIXème siècle.

 

Plein de verve et d'esprit, de passion politique et de passions amoureuses, il moque et dénonce, sans jamais cesser de chanter, et de faire chanter, la poésie, le vin, l'amitié et l'amour.

L'art des chansonniers est vivace en France. Depuis au moins François Villon et jusqu'à aujourd'hui, ils furent et sont nombreux, ceux qui illustrent de leur plume, de leur luth ou de leur guitare ce genre qui est si proche de chacun de nous.

 

À ce titre, il nous a paru naturel de faire répondre des poètes musiciens du XXème siècle à notre Béranger. Et si le programme est consacré à ce dernier, il arrivera régulièrement qu'une chanson de Renaud ou de Brassens s'intercale et vienne commenter avec émotion ou humour le répertoire du prince des chansonniers.

François Bernard: Direction et arrangements

Guillaume Paire: Voix

Pernette Boutte: Violoncelle

Maxime Point: Accordéon

MP

© 2019 MaximePoint

  • Wix Facebook page
  • YouTube Social  Icon
  • Google+ Social Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now